Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Erase-E(x) [parts 1, 2, 3]

Maison de la Danse de Lyon 2008

Chorégraphe(s) : Saunier, Johanne (Belgium) Soupart, Isabelle (Belgium)

Producteur vidéo : Joji inc;Maison de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

Erase-E(x) [parts 1, 2, 3]

Maison de la Danse de Lyon 2008

Chorégraphe(s) : Saunier, Johanne (Belgium) Soupart, Isabelle (Belgium)

Producteur vidéo : Joji inc;Maison de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

Erase-E(x), parts 1, 2, 3

Inspiré du tableau Erased De Kooning drawing (1953) où l'artiste Robert Rauschenberg effaçait un tableau de Willem De Kooning et en cela se l'appropriait, Joji Inc a imaginé ERASE-E(X),  une pièce relais où chaque chorégraphe efface et re-crée la pièce du précédent.

Tout commence par une esquisse dansée donnée par  Anne Teresa de Keersmaeker. Le Wooster Group de New York l'efface, puis est  effacé par A.T qui est effacée par Isabella Soupart qui est effacée par  Kurt D'haeseleer etc.

Part 1: La forme de  danse d'Anne Teresa de Keersmaeker est lentement effacée par The Wooster Group, en infusant chaque mouvement d'un contenu psychologique de la "Femme Moderne" selon Godard: capricieuse, royale, mystérieuse.

Part 2 : Anne Teresa de Keersmaeker reprend tout le matériel du Wooster Group et retravaille, avec Johanne  Saunier, une danse, pure, abstraite, virtuose, sans intention narrative, tantôt dans la vitesse tantôt dans le ralentissement. Sur les  percussions indiennes riches et complexes de Umayalpuram Sivaraman. 

Part 3 : Isabella Soupart  efface la partie 2 et crée une pièce entre théâtre et danse. Un  duo-duel aux accents de thriller terriblement humain. Un sentiment  d'urgence. Celui d'un homme face à une femme qu'il pense reconnaître. Une histoire complexe est lentement révélée. Une pièce physique et  rythmique ; teintée de naturalisme cinématographique et imprégnée d'humour et de sens dramatique.
C'est de la déconstruction du texte et du mouvement que jailli toute la force du sens.
 

Source : Joji Inc


En savoir plus : www.jojiinc.org

Saunier, Johanne

Son travail sur la voix se retrouve au cœur de plusieurs opéras contemporains mis en scène par Luc Bondy, Guy Cassiers, Georges Aperghis, Avis de Tempête, Machinations, Luna Park avec Ictus et l'Ircam), Lolita, de Jim Clayburgh (Marseille, New York) A king, Lear de François Sarhan/Quatuor Diotima, Line of Oblivion, composition de Arturo Fuentes sur un texte de Carlos Fuentes, L'homme de la Mancha avec Sybille Wilson, Musée en chantier, Modern Dance avec Mathurin Bolze. 

Tournées internationales pour Erase-E(X) créé avec divers artistes, Wooster Group (NY), A.T de Keersmaeker, Georges Aperghis, compositeur ou une création vidéo de Kurt d'Haeseleer. IM-agined, explore la technologie Lumalive de la firme Philips, intégré dans les costumes. 

Son travail sur la voix se retrouve au coeur de plusieurs opéras contemporains mis en scène par Luc Bondy, Guy Cassiers, Georges Aperghis, (Avis de Tempête, Machinations, Luna Park avec Ictus et l'Ircam), Lolita, de Jim Clayburgh (Marseille, New York) A king, Lear de François Sarhan/Quatuor Diotima, Line of Oblivion, composition de Arturo Fuentes sur un texte de Carlos Fuentes, L'homme de la Mancha avec Sybille Wilson, Musée en chantier, Modern Dance avec Mathurin Bolze. 

Elle crée les chorégraphies pour Carmen (2009), le Couronnement de Poppée à l'opéra de Lille, La Traviata (2011) avec Natalie Dessay à Aix-en-Provence, mis en scène par Jean-François Sivadier. Ses récents Ballets Confidentiels sont des concerts chorégraphiques joués dans des lieux insolites, salons, jardins avec ou sans musique live.


Source : Site de la compagnie Joji Inc


En savoir plus : jojiinc.org

Soupart, Isabelle

Isabella Soupart est basée à Bruxelles où elle développe et présente son travail. Elle est nommée finaliste (en 2006/2007) pour The Rolex Mentor and Protégé Arts Initiative.

Dans son œuvre, Isabella Soupart transcende les frontières de la performance, de la danse, du théâtre, de la vidéo et de l’installation. Après des études en arts graphiques, elle s’inscrit dans le courant de la Nouvelle Danse en se formant et travaillant auprès de chorégraphes tels Trisha Brown, Dominique Duszynski (Pina Bausch), Yoshi Oida, Eric Raaves (Jan Fabre).Artiste polyvalente, elle est à la fois actrice - révélée au grand public dans Le Fils des Frères Dardenne, danseuse, metteuse en scène, chorégraphe et artiste visuelle. Elle a aussi produit plusieurs performances, installations, films-vidéo : Waves, performance-musique - 2004, Déambulation, installation performance - 2004, RED ROOM I, film - 2008 et RED ROOM II, film - 2009. 

Ces antécédents éclectiques ont assurément marqué Isabella Soupart dont l’oeuvre est difficile à catégoriser dans la mesure où elle se situe aux confins de l’installation et de la performance, du théâtre et des arts plastiques, de la danse et de l’architecture. Elle collabore avec de nombreux artistes dont, le plasticien Michel François, l’artiste visuel Kurt d’Haeseleer, la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, la danseuse et chorégraphe Johanne Saunier, Eléonore Valère-Lachky, le light designer américain Jim Clayburgh, membre fondateur du Wooster Group de NY. Son travail est présenté sur les scènes belges et internationales, dans les musées, galeries et espaces architecturaux. Elle bénéficie en tant que metteur en scène et chorégraphe, en Belgique et à l’étranger, d’une reconnaissance auprès du public, de la presse écrite, des médias, et des programmateurs.


Sources : Site de la compagnie Isabella Soupart ; Festival "Temps d'Images"


En savoir plus : isabellasoupart.com

Erase - E(x), parts 1, 2, 3

Direction artistique / Conception : Joji Inc - Johanne Saunier et Jim Clayburgh

Chorégraphie : The Wooster Group (part 1) Anne Teresa De Keersmaeker (part 2) Isabella Soupart (part 3)

Interprétation : Johanne Saunier, Charles François

Musique additionnelle : Georges Delerue (bande original du film "Le Mépris" -JL Godard) - (part 1) / percussions de Umayalpuram Sivaraman, Dolly Parton - (part 2) / Kip Harrahan, John Zorn, Angelo Badalamenti - (part 3)

Costumes : Anke Loh, Perrine Mees

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : JOJI INC Coproduction SACD/Festival d'Avignon dans le cadre du "Sujet à vif" Avec le soutien de Ministère de la Communauté française - Service de la dans, Met de steun van de Vlaamse minister van Cultuur, Jeugd, Sport en Brussel, Met de steun de Vlaamse Gemeenschapscommissie van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest.

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus