Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Ma Lov'

Cie Mawguerite, Bernardo Montet 1998 - Réalisateur-rice : Urréa, Valérie

Chorégraphe(s) : Montet, Bernardo (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Cie Mawguerite, Bernardo Montet

Producteur vidéo : Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne

en fr

Ma Lov'

Cie Mawguerite, Bernardo Montet 1998 - Réalisateur-rice : Urréa, Valérie

Chorégraphe(s) : Montet, Bernardo (France)

Présentée dans la/les collection(s) : Cie Mawguerite, Bernardo Montet

Producteur vidéo : Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne

en fr

Ma Lov'

Danseur d'exception aux côtés de Catherine Diverres, Bernardo Montet signe aujourd'hui ses propres chorégraphies. A partir de ses origines  personnelles, marquées par le métissage, il traque les failles de  l'identité dans le trouble du monde. Après un spectacle en collaboration  avec l'écrivain Pierre Guyotat et des danseurs africains, il a créé Ma lov', avec des artistes israéliens, le compositeur Eran Zur et la plasticienne Tamar Getter.


Source : site du Festival d'Automne à Paris

Montet, Bernardo

Bernardo Montet est actuellement artiste associé au projet SEcW à Morlaix et en résidence d'artiste au Théâtre Louis Aragon à Tremblay en France. Il a été à la direction du Centre chorégraphique national de Tours de 2003 à fin 2011.

Après un passage à l’école Mudra de Maurice Béjart à Bruxelles, il poursuit sa carrière auprès de la chorégraphe Catherine Diverrès, et codirige avec elle le Centre chorégraphique national de Rennes jusqu’en 1998. A partir de 1997, Bernardo Montet s’entoure d’une équipe de collaborateurs fidèles :  Tal Beit Halachmi, Taoufiq Izeddiou, Dimitri Tsiapkinis et Marc Veh, avec lesquels il compose un répertoire d’une vingtaine de pièces.  Depuis Pain de Singe, solo fondateur imaginé avec le cinéaste Téo Hernandez (1987), il signe entre autres en 1997 Issê Timossé (avec la complicité de Pierre Guyotat, auteur et récitant), en 1998 Beau Travail (en collaboration avec Claire Denis), en 2001 Bérénice de Racine (coécrit avec Frédéric Fisbach), ou encore O.More (avec des musiciens gnawas) en 2002.

A Tours, il crée neuf pièces : Parcours 2C (vobiscum) (avec le plasticien Gilles Touyard) en 2004, Coupédécalé avec Eran Tzur pour la composition musicale (2005), Les batraciens s’en vont (2006) et Batracien, l’après-midi (2007), deux pièces réalisées avec Lorella Abenavoli pour la création électroacoustique, Apertae (2008), Switch me off (coécrit avec Thomas Ferrand, 2009), God needs sacrifice (2010), Isao, un solo écrit pour et en collaboration avec la chorégraphe malgache Gaby Saranouffi et Des Hommes, une pièce de groupe en collaboration avec l’historienne et critique Geneviève Vincent en décembre 2011.

En juillet 2011, il est nommé Officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

En 2012, Bernardo Montet accompagne Madeleine Louarn sur le spectacle Les Oiseaux d’Aristophane, parallèlement il travaille sur un duo intitulé (Des)incarnat(s), avec un des comédiens de l’Atelier Catalyse, sur la notion de Vulnérable.

Toutes ses pièces, portées par l’exigence et la radicalité, traitent de sujets qui lui sont chers : le colonialisme, la mémoire, l’identité, la conscience des corps, la résistance… Chaque chorégraphie surgit de la précédente pour tisser une image à la fois semblable et différente : les corps, dans leur dimension poétique et politique, rejouent le monde qui nous entoure.

Bernardo Montet développe également des projets singuliers avec des enfants tels que ChOral (2013), Mom’arts (2011 et 2014), et dans l’espace urbain avec Pas à Pas (2013), La marche des Anges (2007), Veiller par le geste (2008, 2010).
 

Plus d'infos : www.ciemawguerite.com

Urréa, Valérie

Après avoir suivi des cours à l’Ecole nationale Louis Lumière, Valérie Urréa affirme dès 1987 son engouement pour les arts visuels et le spectacle vivant. Documentaires, captations, fictions, de Bruit Blanc à L’Homme qui danse, ses films principalement coproduits par ARTE, interrogent tous des sujets aussi sensibles que l’autisme, la masculinité, ou les questions de la race, à travers des visions artistiques. Plusieurs fois primés, ses films sont régulièrement présentés dans des festivals internationaux. Par deux fois, elle a été artiste invitée à la commission Image Mouvement de la Délégation des Arts plastiques. Parallèlement, elle a enseigné plusieurs années les relations entre images et spectacle vivant à l’Ecole de cinéma de Marrakech (l'ESAV). 


Source : Valérie Urréa

Ma Lov'

Chorégraphie : Bernardo Montet

Interprétation : Tal Beit Halachmi, Bernardo Montet, Dimitri Tsiapkinis, Marc Veh

Scénographie : Rémi Nicolas

Musique originale : Eran Zur

Conception vidéo : Réalisation vidéo : Valérie Urréa

Lumières : Rémi Nicolas

Costumes : Rose-Marie Melka

Décors : Peintre : Tamar Getter

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Production : Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne - Rennes Coproduction : Le Quartz - Scène nationale de Brest, Centre National Dramatique et Chorégraphique de Brest, Théâtre National de Bretagne à Rennes, Festival d'Automne à Paris, Théâtre de la Bastille à Paris, le programme culturel " Israël au miroir des artistes ", coordonné par l'AFAA Avec le soutien du Ministère des Affaires Etrangères et du Département des Affaires Internationales du Ministère de la Culture et de la Communication, le Centre Culturel Jean Renoir Dieppe / Scène Nationale Avec l'aide du Carré Saint-Vincent - Scène Nationale d'Orléans, La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc Remerciements Yohji Yamamoto, La Fonderie / Le Mans, Les Laboratoires d'Aubervilliers, Centre National de Danse Contemporaine

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus