Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Meditation on beauty

Numeridanse.tv 2013

Chorégraphe(s) : Giovannini, Marina (Italy)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

en fr

Meditation on beauty

Numeridanse.tv 2013

Chorégraphe(s) : Giovannini, Marina (Italy)

Présentée dans la/les collection(s) : Numeridanse.tv

en fr

Meditation on beauty

Quel est le sens de l’existence de la beauté ? Comment révéler l’idée de grâce ? Dans un espace sans cadre, les danseurs de « Meditation on beauty » se déplacent dans un espace fait de parallélépipèdes et traduisent en gestes ce besoin de beauté qui est une condition vitale. Chaque passage correspond à l’esthétique d’un acte chorégraphique établi au-delà de l’idée de fabriquer un spectacle afin de devenir un signe d’existence, une action permettant de reconquérir l’espace pour le corps. Composé des extraits complémentaires d’une seule réflexion, « Meditation on beauty » est né de la fascination pour les formes géométriques, comme une façon de mesurer l’espace et comme l’essence même des difficiles exercices d’équilibres, des poses et des mouvements tendus qui nécessitent une confiance totale dans le corps, dans la stabilité de l’autre. Le féminin, que l’on détecte dans les gestes et la grâce, est le point central de toute la pièce : les figures de référence sont des femmes, et les différents arts de Nina Simone et de Maya Deren sont tout particulièrement féminins. L’espace et le temps constituent les axes cartésiens de la danse, le corps marque le rythme, d’un point de vue féminin de changement général constant, de fragilité et de force, de positions prises ou autorisées pour glisser au-delà. « Meditation on beauty » est une métaphore du monde à la recherche constante d’un équilibre précaire mais stable, d’une mutation nécessaire qui s’accompagne d’un questionnement incessant sur sa propre position et qui devient par conséquent le lieu de la recherche et effectivement, de la méditation sur l’existence et l’identité de la femme, de la danseuse, de la personne, de l’idée même du féminin, fragile et puissant à la fois, sur la relation avec ce qui est beau, sur le besoin de grâce, sur la recherche d’un équilibre.

Générique

Choreographie Marina Giovannini
Musique Nina Simone
Interprétation Marina Giovannini, Marta Capaccioli, Veronica Cornacchini, Lucrezia Palandri
Production Cab 008 avec le soutien de Tuscany Region, MiBACT
Résidence Spazio O.M.A. Firenze, CANGO Cantieri
Goldonetta Firenze
Photos Ilaria Costanzo

Giovannini, Marina

http://www.opusballet.it/team/marina-giovannini/

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus