Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La mirada del avestruz

Biennale de la danse 2002 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Fernandez, Tino (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Biennale de la danse , Biennale de la danse - 2002

Producteur vidéo : Maison de la Danse;Biennale de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

en fr

La mirada del avestruz

Biennale de la danse 2002 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Fernandez, Tino (Spain)

Présentée dans la/les collection(s) : Biennale de la danse , Biennale de la danse - 2002

Producteur vidéo : Maison de la Danse;Biennale de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

en fr

La mirada del avestruz

Dans une Colombie ravagée par la violence, des chorégraphes luttent avec leurs armes : le corps et la danse. Tino Fernández, Espagnol installé à Bogota depuis près de huit ans, ne cesse d'élaborer, parfois à son insu, des allégories de la Colombie : un territoire où il devient de plus en plus périlleux de poser le pied. On connaît et on redoute l'instabilité terrestre de cette zone de séismes, d'éruptions volcaniques, de glissements de terrain. On pense aussi, bien sûr, aux ravages de l'actuelle guérilla. À l'enfermement des citadins colombiens dans leurs villes, l'impossibilité pour eux d'emprunter une route sans risquer l'enlèvement. Chaque Colombien porte en lui les traces de la violence.

Source : Programme de salle Maison de la Danse


« Sans évidemment vouloir justifier la barbarie, avance Tino Fernández, j'ai tenté d'en montrer la poésie poignante, la tragique beauté, comme sur un visage douloureux de mère dont on a tué les enfants. Je me suis attaché encore au drame des «desplazados», paysans arrachés à leurs terres par les exactions des Farc, des paramilitaires, et par la rapacité des grands propriétaires, tombés dans la misère la plus absolue, et qui n'ont plus rien que le coin de terrain vague où ils tentent de survivre. Et j'ai voulu évoquer enfin l'impossibilité de dialoguer quand toute parole est anéantie dans la fureur et le vacarme. En découvrant l'émotion du public, qui les larmes aux yeux, nous acclame et s'identifie ici au drame que vit la Colombie, aux corps torturés des danseurs, maculés de terre, et qui se retrouve dans cette myriade de chaussures abandonnées sur scène, évoquant la multitude des disparus ; oui, dans cette émotion, je réalise ma raison d'être. »

Propos recueillis par Raphaël de Gubernatis pour le Nouvel Observateur (septembre 2002)

Fernandez, Tino

Tino Fernández est né à Navia (Espagne). Après des études d'art dramatique à Madrid de 1977 à 1980, il entame sa carrière professionnelle avec la compagnie de théâtre Trasgú et participe à trois de ses créations. Plus tard, il s'oriente vers la danse contemporaine et s'installe en 1983 à Paris, où il poursuit des études avec les professeurs et chorégraphes Jacques Patarozzi, Éléonore Ambash, Catherine Diverrès, Sara Sugihara et Jacqueline Fynnaert.

En tant que danseur, il crée de nouvelles pièces contemporaines avec différentes compagnies, dont celles de François Larochevalière, Jean-Marc Colet, Gilles Mussard et Catherine Berbessou. Il fait également partie de La Règle d'Or, groupe de recherche de chorégraphes parisiens contemporains.

En 1991, il crée sa propre compagnie, L'Explose, avec laquelle il produit et met en scène plusieurs pièces : "Avec les yeux fermés" (son premier solo), "Le silence des mots", "Le Secret d'Inès", À contrecœur. Sur ces mêmes thèmes, il réalise à Bogota un premier court-métrage intitulé "L'Attente". Depuis sa création, L'Explose base sa méthodologie de travail sur une recherche qui veut que l'énergie du mouvement dépasse la forme, à travers une théâtralité capable de parler de l'être humain afin d'émouvoir le spectateur. En 1995, Tino Fernández s'installe à Bogota où il crée la fondation L'Explose. Dans une énergie forte et violente, la compagnie met plus l'accent sur l'émotion que sur le mouvement. De 1996 à 2002, il crée plusieurs pièces présentées dans de nombreux lieux en Colombie et à l'occasion de rencontres internationales : "Soleil en solitude" (1996), "L'irruption du néant" (1997), "La Trace du caméléon" (1998), "Parle-moi d'amour" (1999). En août 1999, il gagne le concours Vers le seuil (Pasos para el Umbral) de l'Instituto Distrital de Cultura y Turismo de Bogota. Ce prix lui permet de créer la pièce "Je sais que tu reviendras" (Sé que volverás), présentée avec succès en août 2000 au Teatro Nacional de Bogota. Pour célébrer ses dix années d'existence,L'Explose crée en 2001 une nouvelle pièce, "Pour qui pleurent mes amours ?" (Por quién lloran mis amores ?). En novembre de la même année, Tino Fernández réalise son premier travail dans le genre de la comédie musicale, en dirigeant avec Juliana Reyes la pièce "Electroshock". Au mois d'août, il obtient de nouveau le prix de danse Vers le seuil, qui lui permet de créer "Le Regard de l'autruche" (La Mirada del avestruz), dont la première a lieu lors du 8e Festival Ibéroaméricain de théâtre de Bogota.

Source : Programme de salle Biennale de la Danse

En savoir plus

lexplose.com

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et oeuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives:
 

• Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
 •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
 •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
 •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

Plus récemment, il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée le site « numeridanse.tv », vidéothèque internationale de danse en ligne.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
 Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse

La mirada del avestruz

Direction artistique / Conception : Tino Fernández

Chorégraphie : Tino Fernández

Interprétation : Marvel Benavides Angela Bello Natalia Orozco Leyla Castillo Paola Escobar John Henry Gerena Tino Fernández Wilman Enrique Romero Vladimir Rodriguez

Conseil artistique / Dramaturgie : Juliana Reyes

Scénographie : Víctor Sánchez

Lumières : Humberto Hernández

Costumes : Eunice García

Autres collaborations : Pierre Pugibet (régie générale)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : coproductionVIII Festival iberoamericano de Teatro de Bogotá, Instituto Distrital de Cultura y Turismo, Alcaldía Mayor de Bogotá avec le soutien de Fundación L'Explose

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse

Nos suggestions de videos
03:29

Paso Doble

Nadj, Josef (France)

  • Ajouter à la playlist
33:46

Talking In/To Myself

Talking In/To Myself (France)

  • Ajouter à la playlist
53:55

My Country Music

Hay, Deborah (France)

  • Ajouter à la playlist
11:59

Feathers of La Fronde

Barua, Natalia (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
19:41

Reine-Claude

Juvanon du Vachat, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
04:24

Lux Tenebrae

Montet, Bernardo (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Jessica and me

Morganti, Cristiana (France)

  • Ajouter à la playlist
03:32

BGirls

BGirls (BGirls)

  • Ajouter à la playlist
11:20

The Sacred Wood, 1882

The Sacred Wood, 1882 (Iceland)

  • Ajouter à la playlist
03:04

BGirls

BGirls (BGirls)

  • Ajouter à la playlist
03:58

Nadjani Dance Compagnie - Focus - Kafrine

Bulin, Nadjani (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
02:02

Odile Duboc, une conversation chorégraphique

Duboc, Odile (France)

  • Ajouter à la playlist
02:12

Odile Duboc, une conversation chorégraphique

Duboc, Odile (France)

  • Ajouter à la playlist
14:18

Sehnsucht [remontage 2015]

Waehner, Karin (France)

  • Ajouter à la playlist
01:30:03

Fragments

Bouvier, Joëlle (France)

  • Ajouter à la playlist
16:18

Wunsch

Biondi, José (France)

  • Ajouter à la playlist
18:11

Mémoire dans Bodinier

Thesis in Bodinier (France)

  • Ajouter à la playlist
01:18:58

Heroes

Huynh, Emmanuelle (France)

  • Ajouter à la playlist
54:55

Paroles de danseurs

Words of dancers (France)

  • Ajouter à la playlist
03:37

Couleurs de femmes

Chane, Yun (Reunion)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Test Mgx - les arts du mouvement

Parcours

Test Mgx - les arts du mouvement

Test Mgx - les arts du mouvement

Parcours

Test Mgx test

Découvrir
En savoir plus

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Maison de la Danse de Lyon

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Découvrir
En savoir plus

Hans Holbein

Hans Holbein

Numeridanse.tv

Hans Holbein

Hans Holbein

test

Découvrir
En savoir plus

Sacré Sacre

Webdoc

Julie Charrier

Sacré Sacre

Webdoc

Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

Quand le réel s'invite

Parcours

Centre National de la danse

Quand le réel s'invite

Parcours

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Découvrir
En savoir plus

Le Butô

Parcours

Olivier Lefebvre

Le Butô

Parcours

Une découverte de la danse japonaise du Butô. 

Découvrir
En savoir plus

Les états de corps

Parcours

Philippe Guisgand

Les états de corps

Parcours

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Découvrir
En savoir plus

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Geneviève Dussault

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Première partie du Parcours consacré à la danse au Québec, voici un ensemble d’extraits présentant l’utilisation très physique du corps.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

L'improvisation

Parcours

Philippe Guisgand

L'improvisation

Parcours

 Découverte des spécificités de l’improvisation en danse.  

Découvrir
En savoir plus

Féminin - Masculin

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Féminin - Masculin

Parcours

Promenade entre les différentes conceptions et réceptions des genres dans les différents styles et époques de la danse.

Découvrir
En savoir plus

Danse et percussions

Parcours

Camille Rocailleux

Danse et percussions

Parcours

Découvrez de quelles manières ont collaboré chorégraphes et éléments percussifs.

Découvrir
En savoir plus

La danse contemporaine italienne : les années deux mille

Parcours

Ada d’Adamo

La danse contemporaine italienne : les années deux mille

Parcours

Panorama des pratiques de danse contemporaine en Italie dans les années 2000.

Découvrir
En savoir plus

Vidéo-danses mexicaines

Exposition virtuelle

Centre de Vidéo Danse de Bourgogne

Vidéo-danses mexicaines

Exposition virtuelle

Une sélection de vidéo-danses mexicaines réalisée par le festival AGITE Y SIRVA (https://www.agiteysirva.com/).
 

Découvrir
En savoir plus

LE BALLET DE LA NUIT

Exposition virtuelle

Centre de Vidéo Danse de Bourgogne

LE BALLET DE LA NUIT

Exposition virtuelle

Film collectif composé de 13 segments d'une heure, basé sur Le Ballet Royal de la Nuit de 1653. Des artistes de vidéo-danse en provenance de divers pays ont relevé le défi du Centre de Vidéo Danse de Bourgogne de réaliser chacun un film venant illustrer une heure de la nuit, en s'appuyant sur des oeuvres musicales électroacoustiques composées exclusivement pour le projet.

Découvrir
En savoir plus

Danse dehors

Parcours

Julie Charrier

Danse dehors

Parcours

La scène d’un théâtre et le studio ne sont pas les seuls lieux de travail ou de représentation d’une pièce chorégraphique. Parfois, les danseurs et les chorégraphes dansent à l’extérieur.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus