Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

La Souillon(e)

CNDC - Angers 2009

Chorégraphe(s) : Sri Hartati Combet, Émilie (Indonesia)

Présentée dans la/les collection(s) : CNDC - Angers

Producteur vidéo : CNDC Angers

en fr

La Souillon(e)

CNDC - Angers 2009

Chorégraphe(s) : Sri Hartati Combet, Émilie (Indonesia)

Présentée dans la/les collection(s) : CNDC - Angers

Producteur vidéo : CNDC Angers

en fr

La Souillon(e)

« Chorégraphe et interprète, Emi S.H. Combet travaille sa corporéité comme un laboratoire de matières et d’états de corps qui interagissent avec son environnement. Lors de son Master à l'Université Paris 8, elle a œuvré pour une réhabilitation de la notion de flux tendu - concept déclinant certaines des problématiques liées à la notion tension – qui devient, dès lors, le fil rouge de sa recherche chorégraphique. Elle analyse la production de flux tendu dans différentes pièces chorégraphiques comme celle d’Arco Renz et de Jeremy Wade, mais aussi dans les œuvres plastiques de Mathew Barney, les performances de Ron Athey, Della Grace Volcano, et les œuvres pornographiques de Bruce la Bruce…. Sa posture de chercheuse l'incite à se confronter sans cesse à de nouveaux territoires d'actions, pour révéler des points de résistances donnant du relief à son geste et à sa pensée sur la danse. Emi S H aime à penser la notion de cannibalisme comme celle d’un être humain qui mange un autre humain pour se saisir de ses qualités à même sa chair. Son engagement artistique, prônant le changement, l’instabilité et l’interpénétrabilité créatrice, est proche de cette démarche là. Elle pense sa recherche chorégraphique comme un projet cannibale, cherchant ce qui donne consistance à sa chair et ce qui la fait bouger.

Ces dernières créations - un solo, La Souillon(e) et un duo coécrit avec Pauline Brottes, Tirées d’une histoire vraie, Pute ! - traitent la problématique complexe d’incarnation en générale et de la posture de femme contemporaine en particulier. Elle construit des architectures vivantes où se redéfinit le corps devenant ainsi une figure instable non identifiable. Elle ne veut plus parler de femme, mais plutôt d’une réaction chimique non identifiable. En se saisissant de certaines représentations, elle remet en question certains codes relatifs à la féminité et à la masculinité pour rejouer ces performances. Ainsi, Emi S.H. travaille le genre en tant qu’improvisation, où le changement devient un mode actif de résistance et où elle redéfinie les limites de son imaginaire, de son geste et de sa vie.»


Source : texte pour l’École ouverte 3

Cette pièce a été présentée le 15 décembre 2009 lors de la soirée de l’École ouverte 3 au théâtre Le Quai (Angers).

Sri Hartati Combet, Émilie

Émilie Sri Hartati Combet a été étudiante de la promotion Essais 3 de l’école supérieure du CNDC (Angers).

En savoir plus : https://www.lesputescie.com/emilie-sh-combet


CNDC - Angers

Le Centre national de danse contemporaine – CNDC – a été créé en 1978  à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Ville d’Angers. Il  faisait suite au B.T.C. Ballet théâtre contemporain dirigé par Françoise  Adret et Jacques-Albert Cartier, transféré à Nancy. Conçu comme école  de chorégraphes et le siège d’une compagnie permanente, il est dirigé  par Alwin Nikolais pendant trois ans.

Lorsque Viola Farber lui succède en 1981, l’école se spécialise dans  la formation de danseurs. Viola Farber constitue une nouvelle compagnie  et inaugure un programme de formation pédagogique.

En avril 1984, la direction du CNDC est confiée à Michel Reilhac. Le  centre forme toujours des danseurs interprètes et des professeurs. Il  n’abrite plus de compagnie permanente mais sert de plateforme de  production grâce à des résidences. Sont alors présentes de grandes  compagnies de renommée internationale (en résidence pour deux à trois  mois) et des compagnies plus jeunes (dans le cadre des « Quartiers  d’été »). C’est ainsi que Merce Cunningham et sa compagnie inaugurent le  grand studio Bodinier et que se succèdent des personnalités telles que  Régine Chopinot, Maguy Marin, Odile Duboc, Dominique Bagouet, Mathilde  Monnier et Jean-François Duroure, Edouard Lock, Hervé Robbe, Philippe  Decouflé, Catherine Diverrès et Bernardo Montet, Daniel Larrieu, Trisha  Brown, Wim Vandekeybus…

En avril 1988 la nouvelle directrice, Nadia Croquet, continue de  développer une politique visant à soutenir la création, avec une  ouverture plus spécifique sur l’Europe. En janvier 1993, Joëlle Bouvier  et Régis Obadia sont nommés directeurs artistiques du CNDC alors  labellisé CNDC l’Esquisse.

Le CNDC, devenu centre chorégraphique national (CCN) dans les années  1990, renforce sa mission de pôle chorégraphique grâce à la production  de spectacles et à son rôle de conseiller artistique tout en poursuivant  la formation. Parallèlement, de 1986 à 2006, il travaille avec le  Nouveau Théâtre d’Angers, centre dramatique national, pour proposer une  programmation de spectacles chorégraphiques, accroissant ainsi  l’audience et la lisibilité de la danse auprès des publics en  multipliant les regards sur la création contemporaine.

En février 2004, le CNDC est placé sous la direction de la  chorégraphe Emmanuelle Huynh, il entend alors perpétuer la tradition de  l’expérimental propre à la danse contemporaine et proposer une école en  lien avec les dynamiques de la création contemporaine. A partir de 2011,  l’Ecole du CNDC est dotée de deux formations d’envergure, l’une conduit  au Diplôme national supérieur professionnel de danseur (DNSPD) et à la  licence, la seconde prépare à un master.

Robert Swinston, nommé en 2012 directeur artistique du CNDC par le  Conseil d’administration, prend ses fonctions en janvier 2013. Créer et  encourager la création, faire fructifier l’héritage de Merce Cunningham,  programmer des spectacles dans des esthétiques variées, former des  artistes autonomes, polyvalents et d’un haut niveau ainsi que favoriser  l’émergence de nouveaux talents,  tel est l’objet de son projet pour le  CNDC. Transmettre aux publics les fondements d’une démarche de création,  sensibiliser les jeunes et faire rayonner le CNDC tant à l’échelle  locale, que nationale et internationale, tels sont les objectifs de  Robert Swinston pour le CNDC.


Les directeurs du CNDC depuis sa création :

Alwin Nikolais (de septembre 1978 à juillet 1981)
Viola Farber (de septembre 1981 à juillet 1983)
Michel Reilhac (de mars 1984 à décembre 1987)
Nadia Croquet (de mars 1988 à décembre 1991)
Joëlle Bouvier et Régis Obadia (de janvier 1993 à juin 2003)
Emmanuelle Huynh (de février 2004 à décembre 2012)
Robert Swinston depuis janvier 2013

La Souillon(e)

Chorégraphie : Émilie Sri Hartati Combet

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : CNDC (Angers)

formation Essais

Deux formations sont proposées par le CNDC sous la direction d’Emmanuelle Huynh (2004-2012) : la Formation d’Artiste Chorégraphique en deux ans et la formation Essais (d’abord en un an puis en deux ans).

Essais est une formation expérimentale qui tente des points de vue et des orientations fortes en lien avec l’actualité artistique en danse. C’est un lieu de fabrique intensive de travaux issus de la pensée chorégraphique contemporaine, ouverte et en lien avec le cinéma, les arts plastiques, la littérature, les arts connexes. Il s’agit de favoriser la capacité d’autonomie dans la définition du contenu d’un projet, de savoir se situer dans le champ artistique contemporain et ainsi de prendre le risque d’être auteur. Cette formation allie le développement d’une pratique artistique autonome à un travail de recherche avec des artistes invités. C’est dans la collaboration avec des artistes exigeants, dans la rencontre avec des univers artistiques affirmés, que l’essayiste construit son parcours singulier. Les artistes présents ont pour tâche d’inviter les étudiants à partager les questionnements qui animent leur propre création et de les aider à élaborer en retour leur problématique de travail.

Le cursus est ponctué de phases d’atelier avec des artistes et de phases de travail autonome. Des présentations publiques d’étapes de recherche, sous la forme d’écoles ouvertes, ont lieu régulièrement.

Durant le semestre dit de « mobilité », le CNDC constitue un point d’ancrage auquel chaque essayiste reste lié. Ces temps d’ancrage à Angers leur permettent de développer leur travail ou d’enclencher de nouveaux projets. Les essayistes sont encouragés à créer des liens avec des artistes et des lieux de résidence pour diffuser leur travail et nourrir leur recherche de rencontres et de confrontations hors du cadre de l’école. Leur temps est partagé entre des phases de mobilité de groupe allant à la rencontre d’un autre groupe et des phases de mobilités individuelles plus spécifiques à la recherche personnelle en cours : résidence d’artiste en France ou en Europe, diffusion du travail, performance in situ en dialogue avec une structure, stage d’observation d’un processus de création.

À partir de 2011, la formation passe d’un an à deux années. Elle permet l’obtention d’un master danse, création-performance, en partenariat avec l’Université Paris VIII et l’École des Beaux-arts d’Angers - EPCC Tours Angers Le Mans. Deux charges de cours sont dispensées chaque année par le département danse de Paris VIII, qui supervise également l’élaboration du mémoire de master. Ce mémoire est un écrit qui soutient la recherche et la création artistique de l’étudiant. Le mémoire peut prendre la forme d’un dossier artistique. Il fait partie de l’évaluation globale de l’étudiant.

 

PROFIL DES ÉTUDIANTS

Essais s’ouvre à une promotion de quinze étudiants :

-   issus du champ chorégraphique ou d’autres arts et dont les préoccupations restent les questions du corps et du mouvement,

-   âgés de 24 à 30 ans,

-   ayant traversé une expérience professionnelle d’artistes (interprètes, chorégraphes).

Cette formation nécessite une maturité certaine dans le travail de recherche que les étudiants sont conduits à mener. Il leur est demandé une recherche pratique et théorique intensive.

En accord avec le règlement de l’Université Paris VIII, l’entrée en Master se fait :

-   soit à partir d’un niveau L3,

-   soit après un DNSEP (jeunes artistes issus des écoles d’art françaises),

-   soit par validation des acquis professionnels (témoigner d’une expérience ou d’un parcours artistique équivalent à un niveau de licence).

Nos suggestions de videos
02:11

Concours Gene Kelly - 17

Alizioti, Virginia (Greece)

  • Ajouter à la playlist
02:02

Concours Gene Kelly - 13

Gene Kelly Contest - 13 (France)

  • Ajouter à la playlist
02:01

Concours Gene Kelly - 11

Gene Kelly Contest - 11 (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Walking Hall

Walking Hall (Germany)

  • Ajouter à la playlist
18:31

Orifice Paradis

Teodoro, Ana Rita (France)

  • Ajouter à la playlist
33:46

Talking In/To Myself

Talking In/To Myself (France)

  • Ajouter à la playlist
10:31

Moonday

Moonday (France)

  • Ajouter à la playlist
07:28

Frenetic Illusion

Frenetic Illusion (Australia)

  • Ajouter à la playlist
01:55

Lurking

Birger, Jenny (Israel)

  • Ajouter à la playlist
08:40

Cheveux de Vénus

Cheveux de Vénus (France)

  • Ajouter à la playlist
20:49

La Boule

Risacher, Marie-Cerise (France)

  • Ajouter à la playlist
19:41

Reine-Claude

Juvanon du Vachat, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
05:00

Hors Circuit

Butet, Agnès (France)

  • Ajouter à la playlist
05:58

Memorias de uma memoria "5" - Gretas do Tempo

Memorias de uma memoria "5" - Gretas do Tempo (Brazil)

  • Ajouter à la playlist
05:04

Reincarnation

Reincarnation (Japan)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Broken Fall

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
02:59

<<both, and >>

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Piece N°43

Maliphant, Russell (United Kingdom)

  • Ajouter à la playlist
05:05

Vit Gestalt

Vit Gestalt (Sweden)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Test 10/05

Test 10/05

Alice

Test 10/05

Test 10/05

fdsfdsfs

Découvrir
En savoir plus

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Maison de la Danse de Lyon

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Test Mgx Test

Découvrir
En savoir plus

Hans Holbein

Hans Holbein

Numeridanse.tv

Hans Holbein

Hans Holbein

test

Découvrir
En savoir plus

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

L'espace scénique

Parcours

L'espace scénique

L'espace scénique

Parcours

Un Thema proposé par Anne Décoret-Ahiha
Découvrir
En savoir plus

Étranges spectacles

Parcours

Centre national de la danse

Étranges spectacles

Parcours

 Des spectacles atypiques de danse contemporaine qui réinventent le rapport à la scène.  

Découvrir
En savoir plus

Genèse des oeuvres

Parcours

Centre national de la danse

Genèse des oeuvres

Parcours

Un spectacle de danse se crée en plusieurs étapes qui se situent entre le moment où s’énonce un désir initial qui lance le projet, et celui de la première représentation.

Découvrir
En savoir plus

Collaborations artistiques

Parcours

Centre national de la Danse

Collaborations artistiques

Parcours

Petit panorama de collaborations artistiques, des « couples » de chorégraphes aux créations impliquant des musiciens ou des plasticiens, via quelques rencontres atypiques

Découvrir
En savoir plus

Rencontres avec la littérature

Parcours

Centre national de la danse

Rencontres avec la littérature

Parcours

La collaboration entre chorégraphe et écrivain fait apparaître de multiples combinaisons. Parfois, ce n’est plus le chorégraphe qui « met en danse » le texte d’un auteur, c’est l’écrivain qui prend la danse pour sujet ou matière de son texte.

Découvrir
En savoir plus

Quand le réel s'invite

Parcours

Centre National de la danse

Quand le réel s'invite

Parcours

Comment les œuvres témoignent-elles du monde ? L’artiste contemporain est-il lui-même le produit d’une époque, d’un milieu, d’une culture ?  

Découvrir
En savoir plus

Danse et performance

Parcours

Marie-Thérèse Champesme

Danse et performance

Parcours

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Découvrir
En savoir plus

La ronde

Parcours

Olivier Lefebvre

La ronde

Parcours

 De l’importance de la Ronde en danse aujourd’hui.

Découvrir
En savoir plus

Le Butô

Parcours

Olivier Lefebvre

Le Butô

Parcours

Une découverte de la danse japonaise du Butô. 

Découvrir
En savoir plus

Folklores dites-vous ?

Parcours

Sarah Nouveau

Folklores dites-vous ?

Parcours

 Présentation de la manière dont les chorégraphes contemporains revisitent le Folklore.

Découvrir
En savoir plus

Les états de corps

Parcours

Philippe Guisgand

Les états de corps

Parcours

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Découvrir
En savoir plus

Le ballet poussé à bout

Parcours

Olivier Lefebvre

Le ballet poussé à bout

Parcours

L'évolution du ballet, de sa forme romantique au néo-classique.

Découvrir
En savoir plus

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Geneviève Dussault

La danse au Québec : Les corps déraisonnables

Parcours

Première partie du Parcours consacré à la danse au Québec, voici un ensemble d’extraits présentant l’utilisation très physique du corps.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Maison de la Danse de Lyon

La Maison de la Danse de Lyon

Exposition virtuelle

Créée à Lyon en 1980, la Maison de la Danse fut le premier théâtre en Europe dédié exclusivement la danse. Avec plus de 150 000 spectateurs par saison et près de 200 levers de rideaux, la Maison de la Danse rassemble aujourd’hui un large public de spectacles très fédérateurs mais aussi d’œuvres innovantes et de recherche. Théâtre de diffusion mais aussi pôle européen de création et d’innovations numériques, la Maison de la Danse vous ouvre ses portes et vous dévoile ses projets.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus