Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

My (petit) pogo

Maison de la Danse de Lyon 2019 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Ramalingom, Fabrice (France)

My (petit) pogo

Maison de la Danse de Lyon 2019 - Réalisateur-rice : Plasson, Fabien

Chorégraphe(s) : Ramalingom, Fabrice (France)

My (petit) Pogo

En 2012, le chorégraphe Fabrice Ramalingom, interprète inoubliable de Dominique Bagouet, créait My Pogo, une pièce sur le rapport aux autres. My (petit) Pogo,  pour jeune public, reprend le même thème du "vivre ensemble" et de la  place de chacun dans la société, en détournant les codes du pogo, danse  punk rock des années 1970-80, très énergique jusqu’à la bousculade. Le  spectacle pour quatre danseurs se présente tout d’abord comme une  conférence qui donne les clefs pour une meilleure compréhension de  l’écriture chorégraphique. Les principes sont expliqués avant que le  public ne bascule vers une forme plus spectaculaire et poétique où  chacun peut trouver sa place comme dans le pogo. « Il m’est très  important, dit le chorégraphe, de former les spectateurs d’aujourd’hui  pour qu’ils restent ceux de demain ». Un pari qu’il gagne ici. Il offre  une danse tout à la fois accessible avec des personnages ordinaires et  une partition commune où chaque individu garde sa personnalité. Fabrice  Ramalingom donne une leçon de danse libre et sensibilise ainsi le jeune  public à l’artistique.


Source : Programme de la Maison de la Danse de Lyon

Ramalingom, Fabrice

Fabrice Ramalingom commence sa carrière de danseur-interprète au Centre chorégraphique national de Montpellier en 1988, après des études au Centre national de danse contemporaine à Angers. Il y travaille pour Dominique Bagouet. Il danse également dans la pièce One story as in falling(1992) créée par Trisha Brown, une des plus importantes chorégraphes américaines de la post-modern danse. 


En 1992, à la mort de Dominique Bagouet, la compagnie Bagouet cesse. Il fonde alors avec d'autres danseurs de cette compagnie disparue les Carnets Bagouet. C'est une cellule de réflexion et de transmission des œuvres du chorégraphe décédé. Fabrice Ramalingom en est un des membres actifs jusqu'en 2003 et participe à la transmission  d'une des pièces les plus importantes du répertoire Bagouet : So Schnell  aux danseurs du Ballet de l'Opéra de Paris (1998). Il est également responsable de la direction artistique du remontage d'une des pièces les plus complexes du répertoire Bagouet : Meublé sommairement qui allie la danse au texte du roman de l'écrivain Emmanuel Bove Aftalion Alexandre (2000).


En 1993, il crée avec Hélène Cathala, rencontrée au sein de la Compagnie Bagouet, La Camionetta. Ils chorégraphient ensemble onze pièces. En 2000, Fabrice Ramalingom commence à chorégraphier seul et signe Implication, puis en 2004 Touché et Mis Bolivias (création pour un projet de coopération en Bolivie avec l'aide de l'Ambassade de France en Bolivie). En parallèle à ses activités de chorégraphe, il continue de travailler comme interprète : Flowing along, d'Hervé Robbe (1994), CPAD d'Yvonne Rainer reconstitué par le Quatuor Knust (1998), past/forward de la compagnie the White Oak  Project/Mikhail Barishnikov (2001) pour le festival d'Automne de Paris, Barakooda par Yves Noel Genod, Lugares comunes (2006) de Benoît Lachambre, et Levée des Conflits (2010) de Boris Charmatz. En 2000 et 2001, il est conseiller à la programmation et initiateur de projets artistiques dans le cadre du festival Jours de danse à Nîmes.


En 2002, à Montpellier, il revendique la notion de transdisciplinarité en créant avec un collectif de 5 artistes, l'expérience Changement de Propriétaire, lieu alternatif de production et de création. Il développe également des activités en tant que pédagogue auprès de nombreuses structures. En 2005, il est conseiller pour la formation Ex.e.r.ce du Centre chorégraphique national de Montpellier, dirigé par Mathilde Monnier.


En 2006, il fonde sa nouvelle compagnie : R.A.M.a. En 2007, il crée Comment se ment, un solo présenté à la Biennale du Val de Marne ainsi qu'au Festival Montpellier Danse  où il crée également la même année Postural : étude,  pièce pour 15 hommes de générations différentes. En 2008, il crée Vancouver versus Vancouver au Festival International de danse de Vancouver et Fiction in between avec Saskia Hölbling. En 2010, il présente sa nouvelle création Pandora Box/Body au Festival Montpellier Danse.

rama.asso.fr

Plasson, Fabien

Fabien Plasson est réalisateur, principalement dans le domaine du spectacle vivant (danse, musique, etc.).

C’est au cours de sa formation à l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon qu’il intègre en 1995 que Fabien découvre l’art vidéo. Il se forme alors auprès de divers artistes vidéastes (Joël Bartoloméo, Pascal Nottoli, Eric Duyckaerts, etc).
Son approche s’inscrit d’abord dans une recherche plastique avec la création d’installations et d’objets filmiques.

En 2001, il rejoint l’équipe de la Maison de la Danse de Lyon et s’occupe durant 10 ans de la programmation du Vidéo-Bar Ginger&Fred. Il découvre alors l’univers chorégraphique et les enjeux de la vidéo pour la diffusion et la transmission de la danse aux côtés de Charles Picq alors vidéaste et directeur du service vidéo de la Maison de la Danse.

En parallèle, il continue son activité de création plastique, réalise des vidéos de concerts, de pièces de théâtre et crée également des décors vidéos pour le spectacle vivant.

Aujourd’hui, Fabien Plasson est réalisateur vidéo au Pôle Image de la Maison de la Danse de Lyon et pour Numeridanse.tv, vidéothèque internationale de danse en ligne.


Source : Maison de la Danse, Fabien Plasson

My (petit) Pogo

Direction artistique / Conception : Fabrice Ramalingom

Chorégraphie : Fabrice Ramalingom

Musique originale : Pierre-Yves Macé

Lumières : Maryse Gautier

Costumes : Thierry Grapotte

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : Production R.A.M.a. Coproduction La Place de la Danse / CDCN Toulouse - Occitanie. Accueil en résidence Agora / Cité internationale de la danse - Montpellier, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas. R.A.M.a est conventionné par la DRAC Occitanie / ministère de la Culture, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, subventionné par la Ville de Montpellier

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse de Lyon - Fabien Plasson, 2019

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus