Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

ELEMENTEN I - Room

CCN – Ballet de Lorraine 2016

Chorégraphe(s) : Van Acker, Cindy (Switzerland)

ELEMENTEN I - Room

CCN – Ballet de Lorraine 2016

Chorégraphe(s) : Van Acker, Cindy (Switzerland)

ELEMENTEN I - Room

Depuis plus de vingt ans, la chorégraphe flamande genevoise d’adoption, Cindy Van Acker embrase les scènes internationales avec des œuvres à la recherche de toutes les limites, en particulier celles de la perception, de la sensation et des corps bien sûr.
Dans ses pièces, elle fait appel à l’ensemble des ressources possibles comme le son, la scénographie et la lumière qui sont chez elle indissociables du mouvement ainsi magnifié.
Cindy Van Acker a été impressionnée par notre compagnie, l’intensité de sa danse et de son engagement qui, selon elle, vont au delà de la virtuosité tout en l’intégrant et en explosant les formes.

ELEMENTEN, UN PROJET CYCLIQUE
Le projet ELEMENTEN est un projet qui englobe plusieurs créations à venir de Cindy Van Acker et doit son titre à l'oeuvre Eléments du géomètre et mathématicien grec Euclide. Les treize tomes qui constituent Eléments sont un traité mathématique et géométrique organisés par thème. Les premiers livres sont dédiés à la géométrie plane, d'autres à l'arithmétique et à la géométrie dans l'espace. Ces volumes comprennent des axiomes, des postulats, des définitions.
Je m'inspire de cette oeuvre dans la mesure où j'utiliserai des principes géométriques pour régir les déplacements des danseurs, leurs positions dans l'espace, l'écriture du mouvement, le rythme des lumières, voire même pour induire la scénographie.
Mais cet appui théorique ne concerne qu'une certaine couche de la création, chaque création du cycle ELEMENTEN aura un sous-titre qui convoquera l'essence du projet. 

ELEMENTEN I - Room
ELEMENTEN I - Room, le premier volet de ELEMENTEN, sera créé pour 16 danseurs du CCN-Ballet de Lorraine en mars 2016, en réponse à la commande de Petter Jacobsson, sur la pièce mythique I am sitting in a room du compositeur Alvin Lucier.
« Je travaille beaucoup autour de la question des limites.
Cette question s’introduit dans la création ELEMENTEN I - Room plus spécifiquement par le choix radical de la musique. J’ai décidé de travailler sur I am sitting in a room d’Alvin Lucier créé en 1996. ll s’agit d’un discours énoncé par le compositeur qui se répète, est enregistré et rediffusé jusqu’à ce que les fréquences naturelles et résonnantes de la chambre se renforcent et prennent le dessus sur l’aspect concret de la voix et la compréhension des mots.
Le focus se pose au niveau tautologique, le dispositif de ce discours répété encore et encore provoque une transformation progressive de celui-ci, il se désagrège jusqu'à mener à sa disparition. La répétition tend un fil autour duquel la perception voyage, varie sans cesse l’ambitus de son intensité et est forcée de se rendre actif, de regarder et voir, d’écouter et entendre, de sentir et recevoir.
On pourrait donc considérer que les limites convoquées dans ce travail se posent dans l’espace commun entre l’acteur scénique et le spectateur, respectivement émetteur et récepteur tautologiques...
Au niveau du langage corporel, la dialectique des limites se situe dans ma résistance face à la virtuosité des danseurs afin de préserver ma conviction intime qui pose l’oeuvre au centre des deux parties et la leste de cette retenue qui permet de pousser les danseurs au-delà de leur capacités premières, dans des terrains inhabituels où un réel échange peut avoir lieu.
La scénographie est constituée de deux éléments, un tapis de danse de 8x8, imprimé d’une image inspirée par la spirale d’Ulam basée sur les nombres premiers et un objet lumineux dont les sources sont reliées à un logiciel qui interfère sur les intensités de lumière en relation avec le son ».
Cindy Van Acker – January 2016

Elementen II - Zaoum, création pour sept danseurs de la Compagnie Greffe, sera créée à l’Arsenic à Lausanne à partir de l'oeuvre Quando stanno morendo de Luigi Nono et est coproduit par l'Arsenic, l’ADC à Genève et le Théâtre Les Halles à Sierre.

Elementen III, dont le sous-titre est encore à définir, fera l'objet d'une création pour onze danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève à l'occasion de la soirée d'ouverture des Journées de la Danse Contemporaine Suisse à Genève en 2017.

Van Acker, Cindy

De formation classique, Cindy Van Acker a dansé au Ballet Royal  de Flandres et au Grand Théâtre de Genève avant de s’inscrire dans la  scène de la danse contemporaine à Genève. Elle crée ses propres pièces  depuis 1994 et fonde la Cie Greffe en 2002 à l’occasion de la création Corps 00:00, avec laquelle elle obtient une reconnaissance internationale. 

En 2003, elle crée deux autres solos, Fractie et Balk 00:49.
 Avec Pneuma,  elle signe en 2005 sa première pièce de groupe, conçue pour huit  danseurs. La même année, elle est invitée par le metteur en scène  italien Romeo Castellucci à la Biennale de Venise où elle présente Corps 00:00.  Cette première rencontre l’amène à une collaboration artistique avec ce  dernier qui l’invite à créer la partie chorégraphique de sa création l’Inferno de Dante pour l’édition 2008 du Festival d’Avignon. Elle signe ensuite à ses côtés la partie chorégraphique des opéras Parsifal (qu’il monte à la Monnaie en janvier 2011), et Moise und Aron (qu'il met en scène à l'Opéra Bastille en octobre 2015).

En juin 2006, elle crée au Théâtre du Galpon à Genève Puits, en collaboration avec Vincent Barras et Jacques Demierre, dansé par Perrine Valli.

Invitée par Michèle Pralong et Maya Boesch lors de la saison  2006- 2007 au Théâtre du Grü à Genève, Cindy Van Acker présente un trio  de femmes, Kernel.  Cette pièce est l’occasion d’une collaboration inédite et stimulante  avec le finlandais Mika Vainio, du groupe Pan Sonic, qui crée et  interprète sur scène la partition sonore de la pièce. Cette rencontre se  prolonge en 2008 avec la création du solo Lanx dans le cadre du Festival Electron et en 2009 avec les soli Nixe et Obtus à la Bâtie-Festival de Genève. Obvie, Antre et Nodal  complètent cette série de six soli qui sont la source d’autant de  créations cinématographiques réalisées par Orsola Valenti. La  chorégraphe présente quatre de ses soli: Lanx, Obvie, Nixe et Obtus au Festival d’Avignon en 2010.

En 2010, elle renouvelle sa collaboration avec le Festival Electron pour la création du solo Monoloog.

En octobre 2011 elle crée Diffraction, pièce pour six danseurs et une machine lumineuse. En 2013, Diffraction  reçoit un des quatre prix suisse de la danse dans la catégorie «  Création actuelle », décerné par l’Office fédéral de la culture en 2013.

En janvier 2012 elle conçoit avec Victor Roy le projet Score Conductor.  Il s’agit d’exposer et de matérialiser en objets visuels ses partitions  chorégraphiques. A cette occasion et sur l’initiative de Michèle  Pralong, le livre Partituurstructuur sort aux éditions Héros-Limite.

En 2013 elle crée Magnitude pour 22 danseurs du Ballet Junior dirigé par Sean Wood et Patrice Delay ainsi que LINIAAL pour la Compagnie Virevolte sous la direction de Manon Hotte pour La Bâtie- Festival de Genève. Helder  voit le jour en juillet de cette année sur la Belle Scène Saint Denis  sur la proposition de Myriam Gourfink dans le cadre de sa résidence au  Forum Blanc-Mesnil.

Avec Drift, ultime création de 2013, elle signe un duo dansé par Tamara Bacci et elle-même.

En juillet 2014, Cindy Van Acker crée Anechoic  pour 53 danseurs de l'école P.A.R.T.S à l’occasion de Expeditie Dansand  sur la magnifique plage d'Ostende et au De Schorre. La pièce est  reprise en juin 2015 avec 40 danseurs du Ballet Junior et 13 du CFC -danse à Genève. ION, sa dernière oeuvre créée en mars 2015 au Théâtre  Vidy-Lausanne, marque son retour au solo, à la possibilité  d’expérimentations radicales qu’il offre et à la recherche d’une  plasticité extrême. 

Par ailleurs, Cindy Van Acker a été responsable de la formation  corporelle des futurs comédiens à la Haute Ecole de Théâtre, la  Manufacture, à Lausanne de 2006 à 2010.

Son parcours est marqué par ses collaborations avec Myriam Gourfink,  Romeo Castellucci, Victor Roy et par ses collaborateurs au sein de la  Cie Greffe.

Source : Site internet de la cie Greffe

En savoir plus : www.ciegreffe.org

CCN - Ballet de Lorraine

Dirigé depuis juillet 2011 par Petter Jacobsson, le Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine est dédié aux écritures chorégraphiques contemporaines depuis l’obtention du label de CCN en 1999.

Il est pensé comme le lieu de tous les possibles en matière de recherche, d’expérimentation et de création artistiques. Il se veut une plate-forme ouverte aux différentes disciplines, un espace de rencontres des multiples visions de la danse d’aujourd’hui. Le CCN – Ballet de Lorraine, et ses 26 danseurs, forment ainsi l’une des compagnies chorégraphiques contemporaines de création et de répertoire les plus importantes d’Europe, présentant des œuvres marquantes de chorégraphes majeurs.


En savoir plus : http://ballet-de-lorraine.eu 

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus