Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Post

CNDC - Angers 2000

Chorégraphe(s) : Raffinot, François (France)

Présentée dans la/les collection(s) : CNDC - Angers

Producteur vidéo : CNDC Angers

en fr

Post

CNDC - Angers 2000

Chorégraphe(s) : Raffinot, François (France)

Présentée dans la/les collection(s) : CNDC - Angers

Producteur vidéo : CNDC Angers

en fr

Post

En janvier 2000, les douze étudiants de 2e année du Centre national de danse contemporaine se consacrent à un filage de la pièce Post que le chorégraphe François Raffinot a composée à partir de leur travail d'improvisation. Il leur a soumis certains thèmes constants de sa recherche : ambivalence du corps masculin-féminin, notion de faille, mise en abîme des troubles qui nous constituent jusque dans une veine surréaliste. François Raffinot, d'abord rattaché au renouveau de la danse baroque, a pris la direction du CCN du Havre lorsque Joëlle Bouvier et Régis Obadia l'ont laissée, à leur nomination à Angers (1993). 

Post sera interprété les mêmes soirs que Pasion segun Don Juan de Carlos Cueva et Fragments de Joëlle Bouvier et Régis Obadia pour constituer le programme des Avant-premières 2000. Sous la direction de Joëlle Bouvier et Régis Obadia, chaque promotion d'étudiants du Centre national de danse contemporaine conclut sa formation de deux ans par le spectacle des Avant-premières. Celui-ci consiste en un programme de deux ou trois pièces élaborées à leur intention par des chorégraphes invités. Ce modèle était déjà celui en vigueur sous les directions antérieures de Michel Reilhac et de Nadia Croquet. Il parachève une conception de la formation de l'artiste chorégraphique à travers une pragmatique des conditions de création, production et diffusion qui attendent l'interprète professionnel, voulu techniquement adaptable à toutes les esthétiques.


Source : Gérard Mayen

Raffinot, François

Parallèlement à l'obtention d'un Master 2 de philosophie, François Raffinot danse pour de nombreux chorégraphes dont Brigitte Lefèvre et Jacques Garnier, Félix Blaska, Peter Goss ou Susan Buirge.

En 1984, il est nommé directeur de Ris et Danceries aux côtés de Francine Lancelot. Il collabore à de nombreux opéras baroques dont Hippolyte et Aricie, Anacréon-Actéon, dirigés par William Christie, Médée, mis en scène par Bob Wilson. Il chorégraphie l'ensemble de la turquerie et des divertissements du Bourgeois Gentilhomme à la Comédie Française dans la mise en scène de Jean-Luc Boutté. En 1987, il signe la mise en scène et les chorégraphies de Platée, dirigé par Jean-Claude Malgoire. À partir de 1985, il compose une esthétique personnelle et contemporaine du baroque avec La Suitte d’un goût étranger où il s'adjoint le concours de Dominique Bagouet, Robert Kovitch et Andy De Groat. Vient ensuite la reconnaissance de son travail avec le succès de Caprice, suivi de Passacailles, une variation chorégraphique effectuée à partir de la notation de la passacaille d'Armide de Lully, sur un éventail de musiques allant de Bach à Webern, conclu par une œuvre d'Henri Pousseur, spécialement composée pour la circonstance.

En 1990, il est à la tête de Barocco, où il poursuit pour sa propre compagnie le travail amorcé à Ris et Danceries, d'une écriture résolument moderne qui puise son influence dans l'analyse de l'évolution des modes de compositions musicales et poétiques, anciennes et actuelles, de sensibilités occidentales et orientales. En 1993, il est nommé à la direction du Centre Chorégraphique National du Havre / Haute Normandie avec Guilène Lloret où il décide de mettre son style d'écriture au profit de la musique contemporaine et des compositeurs vivants.

Il y crée d'abord Adieu sur Medeamaterial, le court opéra de Pascal Dusapin dans la première version écrite pour instruments anciens. Sin arrimo y con arrimo, où Time Zone, un quatuor de Dusapin en première partie contraste violemment avec l'épaisseur orchestrale du De Staat de Louis Andriessen, en deuxième partie. Dans Scandal Point, c'est la voix de Salman Rushdie (histoires contées, phrases courtes extraites d'interviews, répétées, etc.) qui sert de trame sonore à toute la pièce, avec, pour  illustrer musicalement les Versets Sataniques, le mythique Sympathy for the Devil des Rolling Stones. Rift commence sa trajectoire avec les 6 miniatures de Philippe Hurel que poursuit le Concerto pour Violon de György Ligeti. Raffinot quitte le Havre après avoir composé Remix, une suite de deux duos dont le premier est une compilation d'extraits de chorégraphies réalisées pendant les six dernières années. Remix juxtapose à nouveau deux registres sonores très opposés. En première partie, Mix est  un pas de deux abstrait qui revient sur Ligeti avec une suite de pièces pour piano. Remix, en seconde partie, aborde un univers plus narratif, sur un mixage original qu'Heiner Goebbels a réalisé tout exprès pour la circonstance.

En 1999, il met en place avec Laurent Bayle et dirige le Département Chorégraphique de l'Ircam / Centre Georges Pompidou (DCI). Il y redonne Rift avec l'Ensemble Inter Contemporain qui interprète en direct les musiques d'Hurel et de Ligeti, et Remix interprété au piano. Il réalise ensuite Play Back sur une composition originale d'Edmund Campion commandée par l'Ircam (où la matière sonore est générée par la voix de Salman Rushdie, dénaturées, etc. pour une nouvelle approche de l'exclusion déjà abordée dans Scandal Point). En 2000, Al Segno est une pièce abstraite chorégraphiée en  tandem avec Emmanuelle Vo Dinh, sur une musique originale de Yan Maresz, elle aussi commandée par l'Ircam (dont est issue l'œuvre Sul Segno, inscrite depuis au catalogue de Maresz et qui est jouée aujourd'hui dans le monde entier). En 2001, la dernière œuvre réalisée à l'Ircam, Home Studio, est une suite de deux solos pour Patrick Rebus (PR) et pour Joanne Leighton (On Line) sur deux compositions phares confectionnées à l'Ircam : Anthème 2 de Pierre Boulez et Anima de Luca Francesconi.

En 2002, Raffinot se lance dans une nouvelle aventure. Il crée le SNARC (Site nomade des ateliers de recherche chorégraphique) qui prolonge la réflexion effectuée à l'Ircam sur le numérique et cherche à soutenir le développement de ses recherches sur l'interaction de la musique, de la vidéo et de la performance dansée. Dans cette perspective, il chorégraphie et met en scène en 2004, Pas_de_Direction pour 3 hommes, sur un montage sonore de François Sarhan et une installation vidéo de Magali Desbazeille. En 2006, toujours avec François Sarhan, c'est le tour de SET pour 7 femmes. Il produit aussi une série de Laboratoires, de petites formes basées sur l'exploitation d'un dispositif technique particulier.

En mars 2009, François Raffinot a créé Laborintus à la Ménagerie de Verre à Paris. Il s'agit d'un assemblage de trois scènes à découvrir dans un ordre indéterminé, d'une plongée dans un "labyrinthe de sens" circulant entre trois lieux (un solo pour Franck Picart, un jeu acrobatique d'Audrey Yvars sur la membrane d'un trempolino, et la scène finale du Persona d'Igmar Bergman jouée en boucle par deux performers, Anja Hempel et Jean-Michel Fête). Selon des modalités similaires, en cherchant l'éclatement de l'espace scénique, il crée en 2010 Leçonsdeténèbres, qui prend les attentats du métro londonien comme prétexte pour écrire un  troisième volet sur le corps absent.

En complément de ces activités de chorégraphe et de metteur en scène, François Raffinot est régulièrement invité à donner des cours théoriques dans des écoles d'art et d'universités. Il publie aussi plusieurs ouvrages et articles qui sont autant de chroniques, de témoignages, de réflexions sur la danse, le corps et sa représentation. On lui doit également la conception et la première édition du Vif du Sujet, manifestation chorégraphique de la SACD au Festival d'Avignon.

Post

Chorégraphie : François Raffinot

Assistance à la chorégraphie : Marie-France Delieuvin, Dominique Petit

Interprétation : promotion 1998-2000 des étudiants de l'école supérieure du CNDC : Bérangère Bodin Cédric Calvaire Ana Chon Hannes Donabauer Emmanuel Eggermont Pierre Lacroix Lorena O'Neill Rosalia Ortega Vicky Perez Miranda Juliette Roudet Nadia Sifer Grégory Sonigo Kamoun

Musique additionnelle : Death in Vegas, Merz

Lumières : Etienne Milin, Harrys Picot

Costumes : Lucie Guilpin, Maira Garcia Gonzalez, Michelle Amet

Son : Alain Cherouvrier

Autres collaborations : François Le Maguer (régie générale)

Production / Coproduction de l'œuvre chorégraphique : CNDC Angers

Nos suggestions de videos
01:37:56

Steppe

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
59:29

Double Vision

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:41

Syyskuu

Carlson, Carolyn (Finland)

  • Ajouter à la playlist
04:18

Dall'interno

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
03:51

Steppe

Carlson, Carolyn (France)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Du désir d'horizons

Sanou, Salia (Du désir d'horizons)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Eins Zwei Drei

Zimmermann, Martin (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Vertikal

Merzouki, Mourad (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Loïe Fuller - la danse des couleurs

Fuller, Loïe (Germany)

  • Ajouter à la playlist
02:58

Via Kanana

Maqoma, Gregory Vuyani (France)

  • Ajouter à la playlist
03:00

Hourvari

Bourgeois, Yoann (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

Minuit, tentatives d'approches d'un point de suspension

Bourgeois, Yoann (France)

  • Ajouter à la playlist
03:07

Skin

Tchouda, Bouba Landrille (France)

  • Ajouter à la playlist
02:53

Relic

Laskaridis, Euripides (Relic)

  • Ajouter à la playlist
02:55

Théorie des Prodiges

Biscuit, Karl (France)

  • Ajouter à la playlist
02:59

CouaC

Michard, Alain (France)

  • Ajouter à la playlist
01:18:58

Heroes

Huynh, Emmanuelle (France)

  • Ajouter à la playlist
15:34

Cendrillon

Malandain, Thierry (France)

  • Ajouter à la playlist
Nos suggestions de themas

Danses noires

Webdoc

Julie Charrier

Danses noires

Webdoc

James Carlès, danseur et chorégraphe spécialiste de la danse afro-américaine, évoque l’origine des danses urbaines actuelles. De l’Afrique aux États-Unis en passant par l’Europe, il souligne leur caractère métissé et met en perspective leur dimension sociale et politique. De nombreuses vidéos, photos, dessins et ressources complémentaires accompagnent cette interview.
Découvrir
En savoir plus

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Julie Charrier

Pourquoi je danse ?

Webdoc

Danses sociales ou contestataires, rythmes ou identités, rituels ou plaisirs...Les raisons de danser sont multiples, autant que les points de vue. Un webdoc pour parcourir, extraits d’œuvre et témoignages d’amateurs à l’appui, toutes les bonnes raisons de danser !
Découvrir
En savoir plus

L'espace scénique

Parcours

L'espace scénique

L'espace scénique

Parcours

Un Thema proposé par Anne Décoret-Ahiha
Découvrir
En savoir plus

Danse et performance

Parcours

Marie-Thérèse Champesme

Danse et performance

Parcours

 Echantillon d’extraits des figures burlesques de la Performance en danse.

Découvrir
En savoir plus

Les états de corps

Parcours

Philippe Guisgand

Les états de corps

Parcours

Explication du terme « état de corps » pour la danse.

Découvrir
En savoir plus

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

Biennale de la danse

La Biennale de la danse

Exposition virtuelle

La Biennale de la danse est un événement lyonnais que la ville traverse toutes les années paires. Voici l’histoire de cette aventure et un historique de toutes ses éditions.

Découvrir
En savoir plus

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas

Exposition virtuelle

Depuis sa création en 1984, la Fondation BNP Paribas soutient les arts de la scène. Attentive à la qualité de son engagement auprès de ses partenaires,  elle veille à accompagner leurs projets dans la durée.  Découvrez les engagements de la Fondation.

Découvrir
En savoir plus

Corps dansants

Parcours

Centre national de la danse

Corps dansants

Parcours

Focus sur la variété des corps que propose la danse contemporaine et la manière de montrer ces corps : de la nudité complète au corps tout à fait caché ou recouvert.

Découvrir
En savoir plus

Danse et accessoires

Parcours

Julie Charrier

Danse et accessoires

Parcours

Les créations chorégraphiques comprennent parfois des accessoires pour compléter, nourrir ou contraindre la danse.

Découvrir
En savoir plus

La danse à la croisée des arts

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

La danse à la croisée des arts

Parcours

Certains spectacles sont le lieu de rencontre de différents métiers. Voici un aperçu de certains spectacles où les arts se croisent sur la scène d’une pièce chorégraphique.

Découvrir
En savoir plus

L’espace scénique

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

L’espace scénique

Parcours

Un spectacle de danse se déroule dans une zone spatiale définie ou non. Ce parcours permet de comprendre l’occupation de l’espace scénique en danse.

Découvrir
En savoir plus

Les arts du mouvement

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Les arts du mouvement

Parcours

Généralement associés aux arts circassiens, voici un Parcours qui vous fera déambuler entre différents artistes de cet univers.
Découvrir
En savoir plus

Des genres et des styles

Parcours

Anne Décoret-Ahiha

Des genres et des styles

Parcours

La danse est un terme bien vaste qui comprend beaucoup de spécificités. Ils dépendent de la culture d’un pays, d’une époque, d’un lieu. Ce Parcours propose une visite entre les genres et les styles de la danse.

Découvrir
En savoir plus
En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus