Aller au contenu principal
Retour à la recherche
  • Ajouter à la playlist

Marlon

Maison de la Danse de Lyon 2010 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Lachaise, Aude

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

Marlon

Maison de la Danse de Lyon 2010 - Réalisateur-rice : Picq, Charles

Chorégraphe(s) : Lachaise, Aude

Producteur vidéo : Maison de la Danse

Integral video available at Maison de la danse de Lyon

Marlon

« Le sujet de ce spectacle est le désir. Le désir sexuel, mais aussi le désir en général, le désir de vivre. Un désir tout puissant qui aliène, qui frustre. Il est incarné par Marlon Brando. C'est un prétexte pour parler de la sexualité, surtout de la mienne. L'arrière-plan, le contexte de ce solo finalement, c'est cette dichotomie, cette contradiction que je ressens entre le féminisme et le patriarcat qui l'un comme l'autre, opprime :
- Le féminisme par l'énormité de la tâche, cette obligation d'être une femme indépendante.
- le patriarcat par la domination et l'aliénation. Mais par le chantage affectif aussi, car je suis sensible à son charme désuet.
C'est ce déchirement qui situe mon texte.
Je ressens la nécessité de me réapproprier ces discours contradictoires, qui ont jalonné et jalonnent encore mon existence. De manière peut-être naïve, réactive, parfois absurde. Et alors ? C'est aussi cette liberté que je veux reprendre. »


Source : Aude Lachaise

Lachaise, Aude

Après une licence d'allemand (Université Rennes II) et un passage au Conservatoire de Rennes, Aude Lachaise suit, en 2000, la formation Ex.erce au Centre Chorégraphique National de Montpellier.

Depuis, elle a travaillé pour des chorégraphes au registre très divers comme Félix Rückert, Estzer Salamon, Nathalie Pernette, Kataline Patkaï, Robyn Orlin ou Olga Mesa. Elle joue occasionnellement dans des courts métrages, ceux du photographe Noritoshi Hirakawa ou encore Marjolaine Grandjean. Enfin, elle est aussi l'une des quatre chanteuses-performeuses-auteures-compositrices d'un girls band : "Les Vraoums" (Myspace).

En 2009, elle crée et interprète un premier solo, "Marlon", monologue sur le désir. Elle est depuis en résidence à L'L (Bruxelles) et à Mains d'Œuvres (Saint-Ouen).

Aude Lachaise est attirée par l'humour, l'érotisme, la performance, le théâtral et le très abstrait. Ses goûts et sa culture sont relativement populaires. Son mot préféré est « païen » : elle l'utilise très souvent quand elle parle de son travail parce qu'il lui évoque les forces telluriques, une vulgarité noble, la gaîté, la vitalité, la puissance, le plaisir, l'insolence et un peu la gaudriole aussi…

Source : L'L (Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création)

En savoir plus

llasbl.be/fr

Picq, Charles

Auteur, réalisateur et vidéaste, Charles Picq entre dans la vie professionnelle dans les années 70 par le théâtre et la photographie. Après une reprise  d'études (Maîtrise de Linguistique - Lyon II, Maîtrise des Sciences et Techniques de la Communication - Grenoble III), il se consacre à la vidéo, d'abord dans le champ des arts plastiques à l'Espace Lyonnais d'Art Contemporain (ELAC) et avec le  groupe "Frigo", puis dans celui de la danse.

Dès la création de la Maison de la Danse à Lyon en 1980, il est sollicité pour y entreprendre un travail de documentation vidéo qu'il poursuit toujours depuis. Durant les années 80, marquées en France par l'explosion de la danse  contemporaine et le développement de l'image vidéo, il fait de nombreuses rencontres avec des artistes tels qu'Andy Degroat, Dominique Bagouet, Carolyn Carlson, Régine Chopinot, Susanne Linke, Joëlle Bouvier et Régis Obadia, Michel Kelemenis. Son activité se déploie dans le champ de la création avec des installations et des vidéos en scène, ainsi que dans celui de la télévision avec des spectacles filmés, des recréations et des documentaires. Avec Dominique Bagouet (80-90), la rencontre est particulière. Il documente sa création, l'assiste sur " Le Crawl de Lucien" et co-réalise avec lui les films "Tant Mieux, Tant Mieux" et "10 anges". Dans les années 90, il devient le directeur du développement vidéo de la Maison de la danse et oeuvre, avec le soutien de Guy Darmet et son équipe, pour une place grandissante de l'image vidéo au sein du théâtre à travers plusieurs initiatives:
 

• Il fonde une vidéothèque de films de danse, d'accès public et gratuit. C'est une première en France. Poursuivant la documentation vidéo des spectacles, il en organise la gestion et la conservation.
 •  Il impulse la création d'un vidéo-bar et d'une salle de projection vidéo dédiée à l'accueil scolaire.
 •  Il initie les "présentations de saisons" en image.
 •  Il conçoit l'édition du DVD "Le tour du monde en 80 danses", une vidéothèque de poche produite par la Maison de la Danse pour le secteur éducatif.

Plus récemment, il lance la collection « Scènes d'écran » pour la télévision et le web,  il entreprend la conversion numérique de la vidéothèque et crée le site « numeridanse.tv », vidéothèque internationale de danse en ligne.
 

Ses principaux documentaires sont : "Enchaînement", "Planète Bagouet", "Montpellier le Saut de l'Ange", "Carolyn Carlson, a woman of many faces", "Grand Ecart", "Mama Africa", "C'est pas facile", "Lyon, le pas de deux d'une ville", "Le Défilé", "Un Rêve de cirque".
 Il a également réalisé des films de spectacle : "Song", "Vu d'Ici" (Carolyn Carlson),"Tant Mieux, Tant Mieux", "10 anges", "Necesito" et "So Schnell", (Dominique Bagouet), "Im bade wannen","Flut" et "Wandelung" ( Susanne Linke), "Le Cabaret Latin" (Karine Saporta), "La danse du temps"(Régine Chopinot), "Nuit Blanche"( Abou Lagraa), "Le Témoin" (Claude Brumachon), "Corps est Graphique" (Käfig), "Seule" et "WMD" (Françoise et Dominique Dupuy), " La Veillée des Abysses" (James Thiérrée), Agwa »(Mourad Merzouki), Fuenteovejuna (Antonio Gadès), Blue Lady revisted (Carolyn Carlson)…
 

Source : Maison de la Danse

Marlon

Chorégraphie : Aude Lachaise

Interprétation : Aude Lachaise

Texte : Aude Lachaise

Musique additionnelle : Roeland Luyten

Lumières : Alice Dussart

Production / Coproduction de l'œuvre vidéo : Maison de la Danse - Charles Picq, 2010

Durée : 45'

Nos suggestions de themas et videos

Aucun Résultat

En naviguant sur ce site, vous reconnaissez et acceptez l'usage de cookies pour faciliter votre navigation.
Vous pouvez bloquez ces cookies en modifiant vos paramètres de sécurités de votre navigateur ou en cliquant surce lien.
J'accepte En savoir plus